A propos

Le blog d'Agir pour l'Environnement recense toutes les actualités liées à l'association et ses campagnes.

Le Courriel'Action

Pour recevoir nos actions : Pétitions en ligne, Cyber actions, Happening, Cartes pétition, Manifestations, etc.

Recevoir nos actions

Suivre l'actualité

Comme des milliers d'autres personnes, suivez l'actualité de l'association et de ses actions.

S'abonner par email S'abonner par RSS Suivre sur Facebook Suivre sur Twitter

Campagne carte pétition en cours

La campagne Hypermarchés... le début de la "Faim", éditée à 20 000 exemplaires, a été initiée par Agir pour l'Environnement afin de faire pression sur Le ministre de l'économie et le ministre de l'agriculture, afin d'obtenir un moratoire sur la création ou l’extension des zones commerciales périphériques, de privilégier les circuits courts et d'améliorer notre autonomie alimentaire par la sauvegarde des terres agricoles. Cette campagne a débuté le 20/10/2017 et devrait se clore le 31/03/2018.

Faites un don

Notre indépendance et nos actions de mobilisation ont un prix, votre soutien.

Faire un don

En (auto)route… pour de nouvelles aventures ?

15/09/2011

Attendu depuis fin 2009, le schéma national des infrastructures de transport est devenu une sorte d’arlésienne politique. Et pour cause !

alt

Extrait de la lettre bilan - été 2011 - d'Agir pour l'Environnement.

--

Ce document est censé inscrire noir sur blanc les grandes priorités de l’Etat en matière d’infrastructures. Malgré les discours tout aussi généreux que généraux sur l’impérieuse nécessité de réduire nos émissions de gaz à effet de serre, le ministère de l’écologie travaille, sous la pression d’un certain nombre d’élus locaux, à l’élaboration d’un SNIT faisant une large place à une relance du programme autoroutier hexagonal.

Une trentaine de projets sont inscrits dans un avant-projet. Longs de plus de 1200 kilomètres pour un coup avoisinant les 15 milliards d’euros, ces projets sont paradoxalement justifiés au nom des accords adoptés durant le Grenelle de l’environnement.

En effet, durant cette grand-messe de l’écologie hors-sol, le « moratoire » sur toute nouvelle construction d’autoroutes fut soumis à un certain nombre d’exceptions.

En cas d’insécurité routière, problème d’engorgement ou au nom d’un intérêt local supposé, l’Etat peut suspendre ce moratoire virtuel… A cause de cette écriture diplomatique, la France s’apprête donc à étendre son réseau autoroutier de plus de 10% et construire un nouvel aéroport à Notre-Dame des Landes !

Parce que l’Etat n’a plus le sou… il envisage de recourir massivement aux opérateurs privés. Les trois projets les plus avancés (RN126 entre Castres et Toulouse, RN154 entre Chartres et Dreux et la RCEA entre Mâcon et Moulins) prétendent, rien de moins, privatiser les routes nationales existantes ! Au scandale écologique s’ajouterait donc un scandale social !

Avec une clairvoyance déconcertante, la France s’apprête à adopter un vaste schéma dans lequel quantité d’autoroutes vont être construites dans les 20 à 30 ans qui viennent. Sans l’ombre d’un doute, les projets en question tablent sur une augmentation continue du trafic routier. La fin des ressources pétrolières ou l’impératif climatique ne semblent pas entrer en ligne de compte des analyses gouvernementales.

Tout juste consentent-ils à « verdir » certains projets à la marge en tentant de limiter l’impact des infrastructures sur les écosystèmes. Dans l’esprit de certains décideurs, ce type d’actions curatives a tôt fait de transformer le « moins pire » en « meilleur ». L’éco-autoroute fait ainsi son apparition et entretient l’illusion d’un changement faussement écologique.

La politique énergétique de la France est dictée par les demandes d’un grand nombre de lobbies, à mille lieues des enjeux écologiques. Or, en communicant plus vert que vert sans pour autant modifier en profondeur leur cadre d’analyse, les décideurs nous font perdre un temps précieux.

Leur responsabilité, à l’aune de l’irréversibilité des dégâts occasionnés, s’apparente à un crime contre l’environnement.

> Alerte n°8 : Nouvel aéroport, il est temps d’atterrir !

> Alerte n°10 : Autoroutes… une voie sans issue !

--

Pour ne rien manquer d'Agir pour l'Environnement et ses actions, comme plusieurs dizaines de milliers d'autres citoyens :

--

Diffuser cet article :

Agir Pour l'Environnement - 2 rue du Nord - 75018 Paris - Tel : 01.40.31.02.37