Efficacité énergétique : moins égale mieux ! | Association Agir pour l'Environnement

Efficacité énergétique : moins égale mieux !


Après avoir acté le principe d’une sortie du nucléaire, tout reste à faire ! De nombreuses structures ont déjà étudié le principe d’un scénario incluant tout à la fois une division par 4 de nos émissions de gaz à effet de serre et une sortie du nucléaire. La maîtrise de la demande électrique alliée à une politique d’efficacité énergétique est la condition sine qua nonpour sortir du nucléaire. Alors qu’une croissance continue de la consommation aboutirait à utiliser 848 TWh (TéraWattHeure) en 2050, le scénario réalisé par l’association Négawatt estime qu’il est possible de contenir cette consommation à 430 TWh.

Une action durable et ambitieuse sur l’isolation des bâtiments ainsi qu’une limitation des éclairages publics permettraient d’économiser près de 40 millions de tonnes équivalent pétrole (Tep) par an et conduiraient à la création de plus de 300 000 emplois permanents.

Pour atteindre un objectif de 80 % d’énergies renouvelables d’ici à 2050, il est également nécessaire de recourir à des sources d’énergies renouvelables pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Une dizaine de tranches nucléaires est mobilisée exclusivement pour répondre à la demande issue du chauffage électrique. Or, le rendement de ce type de système ne dépasse pas 30 % de l’énergie primaire utilisée ! Aucun permis de construire ne doit plus pouvoir être accordé sans introduction de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques. Le chauffage électrique doit être abandonné dans l’habitat neuf comme pour l’ancien.

Par ailleurs, l'efficacité énergétique passe aussi par l'exemplarité. Les panneaux retro-éclairés et écrans publicitaires présents dans les rues et le métro sont des exemples de gaspillage énergétique à proscrire.

Diffuser cet article :

Agir Pour l'Environnement - 2 rue du Nord - 75018 Paris - Tel : 01.40.31.02.37