Rendez-vous avec André Aschieri - 23 mai 2001


Présent-es : André Aschieri (député), Maud Lelièvre (Attachée parlementaire), Laure Bourgoin (CLCV), Stéphen Kerckhove (Agir pour l'Environnement), Jeannine Le Calvez (Priartem)

André Aschieri suit cette question par le biais du groupe Santé environnement réunissant plus de 150 parlementaires. A la suite du premier colloque organisé en 1999 sur les questions posées par les téléphones portables et leur antenne relais, André Aschieri a souhaité prolonger son travail de sensibilisation en organisant une journée d'étude. Cette journée a rassemblé de nombreux députés. Ceci dénote un fort intérêt pour ce problème, notamment pour l'aspect réglementaire. La modification du POS et du PLU peut ouvrir la voie à une modification réglementaire encadrant mieux les implantations.

En attendant, André Aschieri propose d'organiser le 02 juillet prochain une conférence de concertation basé sur les mêmes modalités que la conférence de consensus en légèrement moins contraignant, notamment en terme de formation des citoyens lambda. Le format de cette conférence de concertation est le suivant : Un animateur " neutre " ouvre le débat en exposant brièvement les tenants et aboutissant de la problématique. Viennent ensuite des cas types exposés par des " victimes " permettant une introduction au débat contradictoire. Un médiateur laisse alors la parole à deux contradicteurs qui problématisent et élargissent le cas type pour en faire un exemple symbolique des autres. Les associations proposent que les cas types introduisent trois débats axés sur les aspects sanitaires (le cas de Cergy Pontoise, la proximité d'une école et le principe de précaution), environnentales et paysagères (le cas de l'Ile aux Moines) et démocratiques (le cas de Montpellier et l'association des populations avoisinantes) et peut-être Vallauris. Cette conférence de concertation donnerait lieu à un conclusion politique en fin de journée.

> Imprimez cette page X Fermer la fenêtre