Réponses des parlementaires
Thierry MARIANI
Député du haut Vaucluse - Maire de Valréas

Monsieur Stéphen KERCKHOVE
Coordinateur de la campagne
" Insup-PORTABLES, les antennes relais ? "
Agir pour l'Environnement
97 rue Pelleport
75020 Paris

Orange, le 28 octobre 2002

Monsieur,

Je tiens à vous informer que par question écrite n°5099, publiée au Journal Officiel du 21 octobre dernier, j'ai interpellé Monsieur Jean-François MATTEI, Ministre de la Santé, de la Famille et des Personnes Handicapées, sur les conséquences de la multiplication des antennes relais de téléphonie mobile à proximité des zones d'habitation.

Vous trouverez, ci-joint, la copie du texte de cette question écrite.

Bien entendu, je ne manquerai pas de vous transmettre la réponse que Monsieur le Ministre voudra bien lui réserver.

En vous souhaitant bonne réception de ce document, Je vous prie de croire, Monsieur, en l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

Bien à vous

Thierry MARIANI


QUESTIONS ECRITES REMISES A LA PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE
Santé - Famille et des Personnes Handicapées

21 octobre 2002 -M. Theirry Mariani appelle l'attention de M. le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées sur les conséquences de la multiplication des antennes relais de téléphonie mobile à proximité des zones d'habitation. Aujourd'hui, il existe en France plus de 30 millions d'usagers de téléphone portable et 35 000 antennes relais disséminées sur le territoire français. Or, la généralisation d'une technologie comme celle de la téléphonie mobile ne peut se faire en dehors de certitudes scientifiques. Il lui demande donc de bien vouloir lui indiquer s'il envisage de faire mener une étude épidémiologique référençant les effets sur les personnes soumises aux rayonnements de ce type d'équipement en fonction de la distance, de la fréquence et du type d'ondes utilisées.

> Imprimez cette page X Fermer la fenêtre