Réponses des parlementaires
Monsieur SCELLIER
Député - Président du Conseil général du Val d'Oise

Madame Mireille FERRI
Déléguée générale
Agir pour l'Environnement
97 rue Pelleport
75020 Paris

Paris, le 24 octobre 2002

Madame la Déléguée générale,

J'ai bien reçu votre lettre du 15 octobre 2002 concernant les émissions massives d'ondes électromagnétiques ainsi que la faiblesse de la réglementation encadrant les implantations de radiotéléphonie.

Je pense comme vous qu'il y a une nécessité de prendre les mesures nécessaires dans tous les domaines pour assurer la meilleure sécurité de nos concitoyens. le principe de précaution est un bon principe, encore faut-il qu'il n'amène pas à refuser les évolutions et le progrès. Pour cela, l'information la plus complète et la plus sérieuse de nos concitoyens est indispensable. Le rôle d'organismes indépendants peut être opportun et utile. Il en va ainsi naturellement pour le problème des ondes électromagnétiques.

Me tenant à votre disposition, je vous prie de croire, Madame la Déléguée générale, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

François SCELLIER

> Imprimez cette page X Fermer la fenêtre