Lettre qu'Agir pour l'environnement a reçue du Président de l'Office parlementaire le 2 avril soit près d'un mois après nos premières propositions
Campagne n°2 : ALERTE AUX ORGANISMES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS !

Monsieur Le Déaut

Préisdent de l'OPECST

Madame,

C'est avec une grande surprise que je viens de prendre connaissance de la dépêche de l'A.F.P. du 31 mars 1998 rapportant in fine que le collectif " Alerte aux O.G.M. " dont fait partie " Agir pour l'environnement " avait " déjà émis des doutes sur la méthodologie retenue " pour l'organisation de la Conférence de Citoyens qui se tiendra les 20 et 21 juin prochains.

Depuis le début de la préparation de mon rapport sur " de la connaissance des gènes à leur utilisation ", je me suis fixé pour règle de recevoir tous ceux qui estimaient avoir une opinion à ce sujet. C'est ainsi qu'actuellement au terme de mon second cycle d'auditions, j'ai reçu exactement 141 personnes représentant 76 organisations, organismes ou entreprises. Je vous rappelle que toutes les organisations regroupées dans le collectif " Alerte aux O.G.M. " ont été reçues par moi lors du cycle d'auditions privées, ce qui leur a permis de me faire part de toutes leurs observations de fond relatives à ce dossier.

A cette occasion, j'ai demandé à chacune de ces dernières de me faire parvenir ses propositions méthodologiques concernant l'organisation de la conférence de citoyens.

Je les attends encore à ce jour.

J'ai également reçu le mardi 17 février dernier une délégation du collectif " Agir pour l'environnement " à qui j'ai annoncé qu'une communication serait faite sur la méthodologie adoptée pour cette conférence. J'ai également demandé ce jour-là à cette délégation de me faire parvenir par écrit ses suggestions et remarques sur la méthodologie pouvant être adoptée.

Je les attends encore à ce jour.

Vous avez reçu il y a quelques jours le dossier présentant l'organisation de cette conférence de citoyens. Comme je vous l'avais dit lors de notre réunion du 17 février, une information complémentaire sera effectuée après la tenue de cette conférence, dont pas plus que vous je n'en connais les résultats, afin d'en préserver la sérénité. L'ensemble de cette conférence, sessions de formation y compris, seront enregistrées par un système vidéo automatique afin que tout un chacun puisse, après, juger de son déroulement.

Vous de permettrez de penser que vos critiques me paraissent tout à fait être faites a priori dans le but évident de faire nditre et d'entretenir une suspicion sur une procédure tout à fait nouvelle en France qui peut représenter une avancée considérable vers une démocratisation de la science.

Veuillez agréer, Madame, l'expression de ma considération distinguée.

Jean-Yves Le Déaut

Président de l'OPECST

Copie de cette lettre à l'A.F.P.

 

> Imprimez cette page X Fermer la fenêtre