Algérie
Compte rendu du rendez-vous avec M. Berrah, Ministre conseiller à l’Ambassade d’Algérie


Le 30 septembre 2003


Narito Harada représentait Agir pour l’Environnement.

Présentation de l’association et de l’OME telle qu’entendue dans la campagne.

M. Berrah adhère personnellement au projet de l’OME et pense que l’Algérie également. Malgré les préoccupations économiques et sociales de ce pays en développement, l’Algérie fait des efforts dans le sens du développement durable. La désertification, l’accès à l’eau, la gestion des déchets et de la pollution sont les principaux problèmes environnementaux qu’elle rencontre. Elle tente de développer le tourisme dans un sens respectueux de l’environnement, contrairement aux autres pays du Mahgreb.

M. Berrah explique que l’Algérie suivra certainement le mouvement pour la création de l’OME s’il émerge, et il l’espère. Le soutien du président Chirac est déterminant. Sa sympathie pour le projet l’incite à me conseiller de rencontrer les représentants de l’ONU à New-York et Genève, la Commission européenne et la coordination des associations de protection de l’environnement à Bruxelles. Il affirme que si l’Europe est acquise à l’OME, cela nous allie naturellement tous les futurs adhérents plus les Etats ayant signé des accords de coopération avec l’Union européenne, dont l’Algérie. En espérant également que les Etats-Unis se montreront plus conciliant vis-à-vis du multilatéralisme et des engagements internationaux pour la protection de l’environnement.


> Imprimez cette page X Fermer la fenêtre