Bus,Tramways, Priorité!
Suite de la campagne n°1

Paris, le 18 mai 1998

Monsieur Jean-Claude Gayssot
Ministre de l'Equipement et des Transports
246 Bd Saint Germain 75700 Paris

Monsieur le Ministre,

Agir pour l'Environnement a lancé, il y a environ neuf mois, une campagne de cartes postales qui vous était destinée ainsi qu'à Monsieur Sautter, secrétaire d'Etat chargé du budget. Cette campagne demandait que le budget de l'Etat alloué aux collectivités locales mettant en place des transports en commun ensite propre soit augmenté.

Nous avons noté avec satisfaction que ce budget a été augmenté de 10% en 1997 par rapport à 1996, et que vous aviez annoncé votre intention de soutenir un certain nombre de projets, dans des villes de province, de tramways et de bus en site propre dans les années à venir. Nous nous en félicitons, même si nous considérons que cet effort reste encore largement en-deça des besoins pour pouvoir lutter efficacement contre la pollution et de l'air et l'engorgement des villes par l'automobile.

Sachant que le gouvernement prépare actuellement le projet de loi de finances 1999, nous nous permettons de vous écrire à nouveau, ainsi qu'à votre collègue, Monsieur Sautter, afin de vous inviter à poursuivre l'effort et à augmenter fortement ce budget pour cette année 1999. Nous vous rappelons que nous avions chiffré les besoins à plus de 70 milliards de francs, ce qui signifiait que l'Etat devait passer le budget allouée à ces lignes de transport à 2,8 milliards de francs par an.

Une telle augmentation des dépenses nécessiterait probablement des recettes supplémentaires en compensatio. Nous avions notamment proposé lors de notre campagne une réaffectation d'une part des investissements routiers, une affectation d'une partie de la TIPP, une augmentation de la taxe sur le diésel ou l'utilisation de la taxe sur les péages autoroutiers. Sachant que vous partagez, comme nous, le souci de renforcer la place des transports en commun en ville, nous espérons que vous pourrez donner suite à nos propositions.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l'assurance de ma considération distinguée.

Marie-Françoise MENDEZ

Présidente d'Agir pour l'Environnement

 

> Imprimez cette page X Fermer la fenêtre