Alerte n°3 d'Agir pour l'Environnement
www.agirpourlenvironnement.org

CYBERPETITION - URGENT
Présidentielle et environnement : Agir avant d'élire !

 

Pour participer à cette cyberpétition, cliquez sur ce lien et insérez le texte ci-dessous dans le courriel qui s'affiche en ajoutant votre nom et adresse en bas du message électronique

A l'attention des candidats au deuxième tour de l'élection présidentielle

Madame, Monsieur,

L'impératif écologique tarde à être sérieusement intégré aux programmes politiques. Agir pour l'Environnement a fait appel à l'institut de sondage BVA afin de connaître précisément l'état de l'opinion sur quelques sujets environnementaux. Par la présente et afin que je puisse me déterminer en toute connaissance de cause avant le vote, je vous demande de bien vouloir m'indiquer par retour votre position sur les sujets qui suivent :

OGM : Deux tiers des Français réclament une interdiction temporaire des OGM utilisés en agriculture. Cette demande doit se traduire immédiatement par l'adoption d'un moratoire sur la culture d'OGM en plein champ, d'une diminution de 50% de l'usage des pesticides en une décennie et du développement de l'agriculture biologique qui devra représenter au moins 25% des surfaces cultivées d'ici à 10 ans.

NUCLÉAIRE : Seuls 39% des Français indiquent être favorables à la construction de nouvelles centrales nucléaires en France. La construction de l'EPR doit donc être suspendue immédiatement. D'ici à 2020, la France, à l'instar des autres pays européens, doit se fixer un objectif de 20% au moins d'énergie renouvelable dans son mix énergétique.

CLIMAT : 68% des Français sont prêts à réduire de 10 km/h la vitesse autorisée sur autoroute, évitant le rejet de plus de 4 millions de tonnes de CO2 chaque année. Je vous demande de renoncer à construire les 2500 km d'autoroutes actuellement envisagés et de développer parallèlement le ferroutage.

DÉCHETS : Alors que 90% des Français réclament une gestion durable des déchets (45% étant favorables à une réduction à la source et 45% favorables au recyclage) contre seulement 8% en faveur de l'incinération, rien ne semble sérieusement prévu pour inverser la tendance. Je vous demande de prendre à bras le corps ce problème en adoptant un moratoire sur tous les projets de nouveaux incinérateurs et en faisant de la prévention des déchets un pilier du développement durable.

Dans l'attente d'une réponse de votre part, je vous prie de bien vouloir accepter mes plus sincères salutations,

Nom / Prénom :
Adresse :
Code postal et ville :