"Changeons d'Air… ?"
easyJet.com, un transporteur aérien irresponsable !

Usant à n'en plus finir de formules publicitaires vides de sens, les transporteurs aériens tentent d'imposer le recours à l'avion comme une normalité sociale que seul un prix excessif viendrait restreindre.

C'est ainsi que sur un registre néo-poujadiste, easyJet.com revêt les habits militants d'une entreprise oeuvrant pour le bien de l'humanité en réclamant une baisse des prix des voyages aériens de courtes distances. " Grâce" à une concurrence salutaire dans le secteur du transport aérien, il sera bientôt donné à tout à chacun d'embarquer à bord d'avions pour effectuer des trajets de quelques centaines de kilomètres et ainsi concurrencer, non seulement les entreprises du secteur… mais aussi les modes de transport plus écologiques comme le train à grande vitesse !

Cette concurrence tarifaire se réalise au prix d'un moins disant environnemental et social et se traduira tôt ou tard par un impact accru sur notre climat. L'irresponsabilité de campagnes publicitaires incitant à l'usage du transport aérien, contributeur important du dérèglement climatique n'a d'égale que le cynisme des jeux de mots utilisés pour mettre en exergue ces campagnes..

Un, deux ou trois sens… la "créativité" des agences de publicités proposant le type de slogan avancé par easyJet.com n'est jamais bridé par les potentiels conséquences du registre elliptique choisi ! esayJet.com nous propose donc de "changer d'air" même si les conséquences dramatiques d'un changement climatique sont désormais incontestables !

Plus que l'insouciance irresponsable d'une agence de pub ou d'un transporteur aérien, c'est bel et bien l'inconséquence du Bureau de Vérification de la Publicité qui est frappante. Alors que cette association de professionnels de la publicité, prétendant régir le contenu publicitaire grâce à un autocontrôle laxiste, joue régulièrement les abonnés-absents, l'Etat préfère laisser penser que la publicité est l'incarnation d'une liberté autorégulée et responsable.

Parce que notre planète mérite mieux qu'une politique de l'autruche reposant sur des organismes complaisants, les publicités en faveur d'un usage irrationnel de l'énergie doivent être immédiatement proscrites.

Retour à la page d'accueil