Agir pour l'environnement - 04 novembre 2008
Consigne des bouteilles, recyclage des plastiques : l'étude qui redonne espoir


Paris, le 04 novembre 2008 : Une étude relative à la consigne des emballages boissons et le recyclage des emballages plastiques*, réalisée par l'Ademe, a été présentée aujourd'hui à l'occasion d'une réunion de la Commission d'agrément d'Eco-emballages. Alors que la consigne pour réemploi des bouteilles et le recyclage des plastiques « mous et plats » sont souvent dénigrés par les industriels et les écoorganismes, Agir pour l'environnement se félicite des résultats de cette étude qui montre que rien ne justifie l'abandon de ces deux filières.

Bien que la consigne des bouteilles ait disparu de notre quotidien, l'étude de l'Ademe montre que rien ne permet d'en mettre en doute son intérêt écologique et économique. L'objectif de l'étude, lancée suite à la demande des associations dont Agir pour l'environnement, était d'identifier les études existantes sur plusieurs filières (consigne des bouteilles pour recyclage, consigne pour réutilisation et recyclage des emballages plastiques autres que flacons et bouteilles) et d'étudier le caractère transposable de leurs conclusions sur le cas français. Elle conclue que « Les études analysées [.] ne permettent pas, à elles seules, de tirer des conclusions sur le bilan environnemental ou économique qu'aurait la mise en oeuvre aujourd'hui de chacune de ces trois filières au niveau français ». Rien ne permet donc de justifier désormais la discrimination opérée par les industriels français contre la consigne et le recyclage des plastiques « mous et plats ».

L'étude de l'Ademe montre aussi les lacunes des connaissances sur le recyclage des plastiques autres que les bouteilles et flacons et devra aboutir sur une étude portant sur le territoire français.

Selon Clara Osadtchy d'Agir pour l'environnement, « 60% du poids total des emballages plastiques n'ont pas de filière de recyclage, ce qui représente une aberration écologique et induit en erreur le consommateur quand il trie ses déchets, erreur renforcée par un point vert le plus souvent mal compris. »

L'étude menée par l'Ademe sur la consigne et le recyclage des plastiques « mous et plats » montre donc que d'autres filières de gestion des déchets pourraient être pertinentes sur un plan économique comme environnemental. Agir pour l'environnement demande au ministère de l'écologie de lancer une grande étude de faisabilité permettant de définir les conditions de mise en ouvre de la consigne des bouteilles pour réutilisation et du recyclage de tous les emballages plastiques.

* Bilan des connaissances économiques et environnementales sur la consigne des emballages boissons et le recyclage des emballages plastiques, Ademe, octobre 2008

Contact presse
Clara Osadtchy, coordinatrice des campagnes d'Agir pour l'Environnement - Tél. 01.40.31.34.48/ 06.71.89.49.73

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre