Agir pour l'Environnement - France Nature Environnement - Réseau Action Climat - 04 septembre 07
Rejets de CO2: la sobriété en panne dans l'automobile


Les constructeurs automobiles européens ne parviennent pas à produire les réductions d'émissions de CO2 promises à la Commission européenne en 1998. Le taux d'émissions des nouveaux véhicules a baissé de seulement 0,2% l'année dernière, le plus mauvais résultat jamais obtenu, malgré l'engagement des constructeurs.

Selon les nouveaux chiffres publiés aujourd'hui par Transport et Environnement (T&E)*, les nouvelles voitures vendues en Europe en 2006 par les membres de l'Association des Constructeurs Européens d'Automobiles (ACEA) ont émis 160 g de CO2 au kilomètre en moyenne, soit une baisse de moins d'un demi gramme par rapport à l'année précédente. L'ACEA, qui représente 81% des ventes en Europe en 2006, s'était engagée à atteindre 140 g/km d'ici 2008, mais ne parviendra pas à cet objectif.

Malgré un constat effectué par les associations depuis plusieurs années, il est à regretter que la signature par l’ACEA d’un accord volontaire n’engage que celles et ceux qui ont bien voulu y croire. Au regard de l’urgence climatique, cet attentisme doit être dénoncé et connaître une réponse politique.

Cet échec patent est le fruit de l’inaction des constructeurs qui ont préféré retarder le lancement d'innovations technologiques dans le domaine de l'efficacité énergétique et commencent seulement à les utiliser, sous la menace de l'application d'une réglementation.
France Nature Environnement, le Réseau Action Climat et Agir pour l’Environnement dénoncent les doubles discours de l’industrie automobile française qui s’inquiète du dérèglement climatique tout en annonçant la commercialisation de véhicules 4x4, énergivores et climaticides.

La Commission Environnement du Parlement européen se prononcera sur la réglementation des rejets de CO2 des nouvelles voitures, la semaine prochaine à Strasbourg et les propositions formelles de la Commission européenne sont attendues en décembre.

A l’occasion des réunions en cours sur le Grenelle de l’Environnement, France Nature Environnement invite le gouvernement français à soutenir de façon efficace les demandes de toutes les associations européennes de protection de l’environnement : « Exiger une norme légale de 120 g/km d'ici 2012 et demander la mise en place d'une série d'objectifs à long terme, afin d'arriver à 80 g/km d'ici 2020.

 

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre