Agir pour l'Environnement - 01 octobre 2008
Règlement européen « Automobile et CO2 » : La France opte pour l’échec de l’Europe !!!


Paris, le 01 octobre 2008 : La Présidence française de l’Union européenne vient de proposer aux Etats membres un nouvel assouplissement des objectifs contenus dans le règlement européen « automobile et CO2 » visant, sous couvert d’arguties techniques, à réduire à néant toute ambition en matière climatique.

Ce nouveau renoncement, après l’enterrement du bonus-malus, démontre qu’à l’heure des choix concrets, le Président de la République française opte systématiquement pour les options les plus conservatrices.

Alors que la Commission européenne proposait un projet tablant sur un rejet moyen de 130g de CO2 pour les véhicules commercialisés en 2012, la Présidence française de l’Union européenne propose de repousser à 2015 la mise en œuvre réelle de ce règlement tout en rehaussant constamment les seuils d’émission envisagés.

A l’heure où l’industrie automobile doit se réformer ou sombrer, le renoncement proposé par la France ne rend service ni aux constructeurs ni aux consommateurs qui continueront à payer très cher un carburant en voie de raréfaction, prix de l’inaction politique.

Agir pour l'Environnement déplore que la Présidence française de l’Union européenne privilégie les constructeurs automobiles aux parlementaires européens qui ont eu le courage de tenir tête aux pressions du lobby automobile.

Selon Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l'Environnement, « Nicolas Sarkozy, par cette proposition, révèle sa véritable nature, bien loin de l’image véhiculée pendant le Grenelle de l’environnement. »

Contact presse :
Stéphen KERCKHOVE – Agir pour l'Environnement - Tél. 01.40.31.02.99 / 06.06.88.52.66


> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre