Agir pour l'Environnement - Priartém - 20 mars 2009
Grenelle de la téléphonie mobile : Les associations expriment leurs exigences et réserves à l’occasion d’une rencontre avec le Secrétaire d’Etat à l’Ecologie


Paris, le 20 mars 09 : Les associations seront reçues par le Secrétaire d’Etat à l’Ecologie lundi 23 mars 2009 afin d’obtenir des plus amples informations et des éclaircissements sur l’organisation et les objectifs assignés au Grenelle de la téléphonie mobile.

Alors que la lettre de mission du Premier ministre envoyée à la Ministre de la Santé laisse à penser que la controverse sur les antennes relais serait un non-sujet, les associations rappellent que leur participation à ce Grenelle de la téléphonie mobile est conditionnée à l’organisation d’un débat ouvert, sans tabou ni a priori d’aucune sorte.

Les associations s’étonnent ainsi que le Premier ministre puisse affirmer doctement que les antennes relais ne constituent pas un problème de santé publique, en s’appuyant sur des « avis » qui ne servent qu’à justifier des certitudes qui n’ont rien de scientifiques.

Selon Agir pour l’Environnement et Priartém, « introduire le Grenelle de la téléphonie mobile sur ces bases revient à écrire les conclusions avant même que le débat n’est eu lieu. Cette démarche est l’antithèse du débat pluraliste que les associations appellent de leurs vœux. »

Stéphen Kerckhove, Délégué général d’Agir pour l’Environnement et Janine Le Calvez, Présidente de Priartém seront reçus par la Secrétaire d’Etat, Chantal Jouano, de 9h30 à 10h30 lundi 23 mars 2009.

A l’occasion de cette rencontre préparatoire au Grenelle de la téléphonie mobile, les associations rappelleront leurs exigences tant du point de la forme que doit prendre ce Grenelle que du contenu.

Le Grenelle de la téléphonie mobile doit avoir lieu le jeudi 23 avril, après avoir déjà connu deux reports. La Ministre de la Santé coordonne, avec l’appui des secrétaires d’Etat à l’Ecologie et au Développement de l’Economie Numérique l’organisation de ce Grenelle de la téléphonie mobile. Ce Grenelle a été décidé à la suite des multiples condamnations des opérations de téléphonie mobile à démonter certaines installations radiotéléphoniques.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre