Agir pour l'Environnement - Priartém - 18 décembre 2009
Quatrième licence... quatrième réseau d'antennes relais ?

Partager


Paris, le 18 décembre 2009 : L'autorité de régulation des communications électriques (ARCEP) vient de retenir la candidature de Free Mobile afin que cette société puisse développer un quatrième réseau mobile en France, ceci se traduisant pas l’implantation de milliers d’antennes-relais nouvelles.

Les associations s'étonnent qu'une décision de ce type puisse intervenir au moment même où l’AFSSET vient de recommander une baisse des expositions et où des expérimentations allant dans ce sens doivent être réalisées, au moment également où des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour demander une mutualisation des réseaux.

Les associations s’étonnent que l'Arcep qui a participé aux travaux du Grenelle des ondes, qui participent aux travaux sur l’expérimentation puisse aujourd’hui prendre une telle décision sur le seul fondement de la concurrence entre acteurs économiques, en omettant complètement les questions sanitaires qui ont pourtant été au cœur des débats depuis plusieurs mois.

La multiplication des acteurs, même si elle peut entraîner une émulation et bousculer trois acteurs peu enclins à prendre en considération l'impact sanitaire des antennes relais, risque surtout d'induire une augmentation des expositions aux ondes des antennes relais.

Les associations s'inquiètent, par ailleurs, des projets d'Iliad, maison mère de FreeMobile qui semble vouloir utiliser ses box comme mini-antennes relais. La très grande proximité des FreeBox avec les habitants risque de déboucher sur une exposition forte et continue de large partie de la population. Il est inacceptable qu'un tel projet puisse se développer sans qu'une analyse fine des conséquences sanitaires ait menée en amont de cette décision.

Les associations appellent le Parlement à adopter rapidement une réglementation réellement protectrice des populations avoisinantes en fixant une valeur limite d'exposition à 0,6 V/m dans les lieux de vie et de travail.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre