Agir pour l'Environnement - UNAF - MDRGF - FNAB - CIVAM - CIELE - Amis de la Terre - Réseau Agriculture Durable - Action Consommation - LPO - Ecole et Nature - Confédération paysanne - Ligue de l'enseignement - Biocoop - Eau et Rivière de Bretagne - Avec le soutien de Botanic - 18 mai 2009
Lancement de la campagne "Pesticides : les abeilles piquées au vif !"


Paris, le 18 mai : trois jours après la fin de l'autorisation de semer du maïs traité au Cruiser, un collectif de 16 associations et organismes professionnels lance la campagne de mobilisation citoyenne « Pesticides : les abeilles piquées au vif ! » pour dénoncer les conséquences de l'usage excessif de pesticides sur les abeilles.

Bien que le taux de surmortalité des abeilles atteigne 30 à 35%, les pouvoirs publics continuent d'autoriser des pesticides neurotoxiques, mortels pour les abeilles et hautement toxiques pour l'environnement. Alors que l'Allemagne, l'Italie et la Slovénie ont suspendu l'homologation du Cruiser à cause de fortes mortalités d'abeilles au printemps dernier, la France privilégie les intérêts de l'agro-industrie en autorisant en décembre 2008, pour la seconde année consécutive, cet insecticide de la même famille que le Gaucho et le Regent ! Il est aujourd'hui impératif de ne pas reconduire pour la troisième année l'autorisation du Cruiser, pour laquelle l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments livre des avis positifs sur la seule foi des données fournies par Syngenta.

L'objectif de la campagne « Pesticides : les abeilles piquées au vif ! » est de demander au ministère de l'agriculture de retirer du marché et d'interdire le Cruiser et tous les pesticides neurotoxiques systémiques, qui imprègnent les plantes toute leur vie et persistent plusieurs années dans le sol. Les associations souhaitent tirer la sonnette d'alarme : la pollinisation est un service écologique rendu par les abeilles estimé à presque 10% de la valeur de la production agricole mondiale. Or cinq milliardièmes de gramme de Cruiser suffisent à tuer une abeille ! Le Ministre de l'agriculture, actuellement en campagne pour les élections européennes, doit être à même de montrer son implication en matière de réduction des pesticides et doit aujourd'hui arrêter définitivement ce "serial-Cruiser".

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre