AFP - 18 mai 2009
Les abeilles piquées au vif : campagne contre les pesticides "mortels"


PARIS (AFP) - Seize associations de défense de l'environnement et d'apiculteurs ont lancé lundi une campagne pour réclamer l'interdiction de pesticides neurotoxiques comme le Crusier qu'elles jugent "mortels" pour les abeilles.

Cette campagne, baptisée "les abeilles piquées au vif", est soutenue en particulier par Les Amis de la terre, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) et l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf).

"Il faut rapidement interdire le Cruiser, un pesticide qui est vraiment mortel pour les abeilles", a expliqué à l'AFP Clara Osadtchy, coordinatrice des campagnes d'Agir pour l'environnement.

"On sait qu'il y a d'autres facteurs en cause - le frelon asiatique qui est une espèce envahissante, le réchauffement climatique, la disparition d'espèces végétales qui induit une baisse des nourritures disponibles... - mais on sait au moins agir sur ce facteur là, les pouvoirs publics ont donc une responsabilité", a-t-elle ajouté.

Le Cruiser, produit par le groupe Syngenta, avait été autorisé pour un an en France à partir de janvier 2008 en enrobage de semences de maïs. La décision prise en décembre 2008 de reconduire cette homologation pour cinq mois de plus avait provoqué la colère des associations, qui craignent qu'une décision similaire ne soit prise en 2010.

Soulignant que le taux de surmortalité de 30 à 35 % des abeilles, du à une multiplicité de causes, n'était "plus contestable", un rapport parlementaire avait préconisé fin 2008 le renforcement urgent de la filière apicole avec notamment la création d'un Institut technique et scientifique de l'abeille.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre