Agir pour l'Environnement - 14 juin 2010
A9bis repetitas… un dernier (doublement) pour la route ?!
Partager


Paris, le 14 juin 2010 : Dans un courrier destiné au député de l’Hérault Jean-Pierre Grand, le ministre de l’Ecologie vient d’annoncer la relance du projet de doublement de l’autoroute dite A9bis situé à proximité de Montpellier.

Longue de 12 km et vieille de 25 ans, cette autoroute vient rappeler à celles et ceux qui l’auraient oublié qu’un Grenelle n’est rien sans acte. Pour Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement, « les pétitions de principe ne pourront durablement faire oublier que les beaux engagements pris nationalement par Jean-Louis Borloo, ministre de l'écologie, sont assez régulièrement démentis par ce que décide localement Jean-Louis Borloo, ministre des autoroutes. »

En moins d’un an, ce sont 5 projets routiers et autoroutiers (RN126, RCEA, RN154, RN137, A9bis) qui auront été relancés. Les ambiguïtés du Grenelle laissant la porte ouverte à une relance autoroutière au nom d’un supposé « intérêt local » sont à cet égard largement utilisés par certains responsables locaux afin de poursuivre le bétonnage et l’artificialisation des milieux écologiques.

Alors que le Schéma national des infrastructures de transport était attendu en 2009 et que ce SNIT n’a toujours pas été publié, le ministre de l’Ecologie est en train de relancer un vaste programme autoroutier qui ne dit pas son nom. Pour l’association Agir pour l’Environnement, « pendant que les parlementaires adoptent le principe d’une trame verte et bleue, le ministre met en œuvre une trame grise composée de bitume et quelques plumes. »

Pour Agir pour l’Environnement, la schizophrénie de l’Etat en matière d’infrastructures de transport explique en grande partie l’échec du sommet de Copenhague. Pour l’association, « la décision ministériel de relancer l’A9bis achève une énième fois le Grenelle qui a pu faire illusion mais ne doit désormais plus duper personne ! »

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre