Agir pour l'Environnement - Réseau Action Climat France - 12 octobre 2006
Lettre ouverte au PDG de Renault-Nissan


Monsieur le Président Directeur Général,

Votre société vient d’annoncer le lancement prochain d’un 4x4, venant ainsi compléter la gamme de Renault-Nissan. Alors que le dérèglement climatique est désormais incontestable et que ses effets s’en font d’ores et déjà ressentir, Renault, à rebours des autres constructeurs, privilégie une stratégie que nous contestons fermement.

Alors que nous pensions que les constructeurs hexagonaux avaient fait un choix responsable en ne proposant pas aux potentiels clients des véhicules particulièrement énergétivores et fortement émetteurs de gaz à effet de serre, nous constatons que l’attrait de nouveaux marchés a eu raison du développement durable. Là où une rationalité économique hors sol passe, l’environnement et le climat trépassent !

Nul doute que cette initiative condamne définitivement l’accord volontaire signé entre les constructeurs européens et la Commission européenne, engagement qui visait à réduire, d’ici à 2008, les émissions moyennes de CO2 des véhicules particuliers neufs. Les objectifs de cet accord ACEA semblent désormais hors d’atteinte, a fortiori, si certains constructeurs décident de lancer des modèles gourmands en carburant et fortement émetteurs de CO2.

Pire, alors que l’insécurité routière recule grâce à des campagnes de sensibilisation, Renault présente au Mondial de l’automobile de Paris un 4x4 hors de proportions dont la vocation exclusivement urbaine nous inquiète. Renault fait le choix contestable et contesté d’un véhicule inadapté aux aires urbaines, accroissant de fait l’insécurité routière des autres usagers de l’espace public, qu’ils soient cyclistes, piétons, enfants, personnes âgées et/ou à mobilité réduite.

Enfin, nous constatons qu’à l’occasion de ce Mondial de l’automobile, Renault fait cavalier seul en n’appliquant pas la réglementation française en vigueur qui impose pourtant à votre entreprise d’afficher l’étiquette Energie sur tous les modèles exposés. Nous vous invitons à vous conformer immédiatement à la réglementation nationale.

Vous comprendrez donc notre émoi en constatant que Renault préfère le développement polluable de véhicules à quatre roues motrices lourds et volumineux, tout en ne s’astreignant pas à informer correctement le grand public au travers de l’étiquetage Energie.

Nous vous demandons instamment de suspendre sine die le développement de ce nouveau 4x4 Koleos, faute de quoi nous serions dans l’obligation d’initier, avec nos partenaires français et européens, une campagne de mobilisation à l’encontre de l’entreprise que vous dirigez.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président Directeur Général, l’expression de nos sentiments distingués.

Monsieur Stéphen KERCKHOVE, Délégué général d’Agir pour l'Environnement
Monsieur Olivier LOUCHARD, Coordinateur du Réseau Action Climat France

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre