Agir pour l'Environnement - RAC-F - FNE - FNAUT - R.A.P - 29 janvier 2006
Climat : FIAT a tout FAUX !
Halte aux publicités climaticides !


Action anti4x4 : RdV devant la Gare de Lyon – mardi 30 janvier à 10h précise

Agir pour l’Environnement, le Réseau Action Climat France, Résistance à l’Agression Publicitaire, la Fnaut et France Nature Environnement organiseront, mardi 30 janvier à 10h précise, devant la Gare de Lyon, une action de protestation contre une publicité s’étalant sur quelques 300 m² et faisant la promotion d’un 4x4 du constructeur automobile Fiat.

Alors que les experts du GIEC se réunissent depuis lundi au chevet du climat mondial , les associations expriment leur révolte devant une publicité utilisant abusivement l’argument écologique en général et climatique en particulier. Cet argument mis en exergue par le constructeur automobile vise à promouvoir le côté faussement écologique du 4x4 pour cacher la véritable nature du produit incriminé !

A l’aide d’un slogan qui ressemble à une mauvaise plaisanterie [Plantons un bâton… pas la nature], Fiat tente de revêtir des habits d’écologiste en indiquant, comme argument de vente, que son 4x4 n’émettrait « que » 178 grammes de CO2 par kilomètre parcouru en cycle mixte, soit plus de 250 grammes de CO2 en cycle urbain, climatisation incluse !

Alors que les constructeurs automobiles se sont engagés, à l’aide d’un accord volontaire européen à réduire, d’ici à 2008, à 140 g de CO2/km les émissions moyennes des véhicules neufs vendus, Fiat prétend laver plus vert que vert pour minorer sa responsabilité climatique. Pourtant elle lance sur le marché un véhicule classé E selon l’étiquette énergie, soit un piètre résultat d’un point de vue écologique.

Les associations en appellent solennellement au Réseau Ferré de France et à la SNCF pour que cette publicité anti-écologique ne puisse plus être affichée dans un hall de gare, dernier lieu où devrait être affiché une publicité pour un 4x4.

Après les errements de l’eau en bouteille Cristaline qui a pu afficher une série de publicités manifestement délictueuses, c’est au tour de Fiat de recourir à un mode d’interpellation qui par son message et son emplacement érige le cynisme en mode de communication. Alors que les travaux du Giec devraient se conclure par un constat sans appel quant à la réalité et l’ampleur du dérèglement climatique, les constructeurs automobiles privilégient encore et toujours l’ironie à la responsabilité, l’indécence à toute démarche sérieuse prenant en compte la contrainte climatique.

Etant donné le laxisme du Gouvernement et du Bureau de Vérification de la Publicité (une association de professionnels de la publicité !), les publicitaires ont toute latitude pour imposer ce type de messages pour le moins inopportuns. Cette publicité illustre à merveille les incohérences subsistant ente les discours grandiloquents et les actes qui tardent à venir. Les associations appellent le Gouvernement à interdire sine die les publicités climaticides, à imposer l’étiquette énergie sur tous les supports publicitaires automobiles et à constituer une autorité indépendante chargée du contrôle des publicités afin d’en finir avec le mythe de l’autocontrôle des publicitaires sur leur contenu.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre