Agir opur l'Environnement - RAC-F - FNE - FNAUT Action Consommation - Lettre ouverte du 07 mars 2007
4x4 climaticide : le groupe PSA Peugeot-Citroën reçoit le prix Tuvalu du dérèglement climatique

Paris, le 07 mars 2007

A l’attention de Monsieur Christian STREIFF,
Président du directoire de PSA Peugeot-Citroën

Monsieur le Président,

Le Groupe PSA profite du Salon de Genève pour présenter de nouveaux modèles de véhicules particuliers dont le tout premier 4x4 commercialisé par un constructeur français. En réaction, les associations décerneront jeudi 08 mars 2007 à 10h30 la palme d’Or du prix Tuvalu du dérèglement climatique aux responsables de Peugeot-Citroën (136, avenue des Champs Elysées – Paris 8è). Ce prix sera remis au groupe PSA Peugeot-Citroën car nous estimons que la commercialisation d’un 4x4 par un constructeur français va à l’encontre de l’urgence climatique.

Alors que la Commission européenne prévoit un cadre législatif fixant un seuil de 130 g de CO2/km en moyenne à atteindre d’ici 2012 pour les véhicules particuliers neufs, Peugeot et Citroën, a contrario, profite de l'actuelle absence de réglementation contraignante pour présenter au public des voitures rejetant plus de 250 g de CO2/km, climatisation incluse !

Par la présente, nous tenons à vous faire part de nos plus vives protestations à l’égard de la stratégie industrielle adoptée par le groupe PSA qui préfère singer ses concurrents en proposant des 4x4 climaticides. Ce faisant, votre groupe risque de s’éloigner durablement des objectifs de rejets de CO2 fixés par la Commission européenne.

Cette ambition affichée par la Commission européenne, dictée par l’urgence climatique, est une formidable opportunité industrielle que les constructeurs automobiles auraient bien torts de négliger, d’autant que Peugeot affiche en 2005, des résultats encourageants avec un seuil d’émission flirtant avec les 144 g de CO2/km en moyenne pour les véhicules Peugeot vendus.

La présentation publique de ce 4x4 est d’autant plus regrettable que ce panurgisme industriel laisse à penser que votre responsabilité climatique pèse moins que votre cash flow. Cette nonchalance est un signal particulièrement malvenu à l’heure où la communauté scientifique ne cesse de s’alarmer des conséquences délétères du dérèglement climatique.

La présentation de ce 4x4 est une erreur de casting. Peugeot et Citroën semblent en effet succomber à leur tour à l’obésité du secteur automobile, véritable épidémie climatique qui touche la plupart des constructeurs. Avec un poids dépassant les 1750 kg, le 4007 et C-Crosser seront de surcroit des véhicules inadaptés aux zones urbaines tout en renforçant l’insécurité routière des autres usagers de l’espace public.

Face au ralentissement du marché du 4x4, nous craignons le lancement imminent de campagnes publicitaires massives pour imposer aux consommateurs ce que le citoyen devrait récuser. Nous vous engageons donc à suspendre la vente de ce 4x4, faute de quoi, nous nous verrions dans l’obligation de mener campagne à l’encontre du groupe que vous présidez.

Vous remerciant par avance de l’attention que vous voudrez bien porter à cette lettre ouverte, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos sentiments distingués.


Stéphen KERCKHOVE,
Délégué général d’Agir pour l’Environnement

Olivier LOUCHARD,
Coordinateur du Réseau Action Climat France

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre