Agir pour l'Environnement - 14 mai 2007
Lettre ouverte à l’attention de Monsieur Nicolas SARKOZY, Président de la République Française
Grenelle de l’Environnement : Un objet communicationnel jusqu’à présent non-identifié


Paris, le 14 mai 2007

Monsieur le Président de la République,

Comme vous vous y étiez engagé durant votre campagne électorale, vous venez d’annoncer l’organisation d’un Grenelle de l’Environnement. Bien que nous soyons sensibles à votre intérêt pour cette question essentielle à notre avenir commun, nous ne pouvons nous empêcher de nous interroger sur le contenu précis de cette rencontre, sur les modalités organisationnelles et le degré d’ouverture dudit Grenelle.

La notion même de « Grenelle » présuppose un débat pendant lequel la solennité du cadre et la responsabilité des acteurs en présence sont privilégiés aux non-dits, ambiguïtés et arrière-pensées. Par la présente, nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que notre participation éventuelle à ce Grenelle de l’Environnement demeure suspendue à l’adoption préalable de quatre moratoires sur les OGM, l’EPR, la construction de nouvelles incinérateurs et le programme autoroutier et la mise à l’ordre du jour de deux problèmes majeurs, les pesticides et la téléphonie mobile.

Il ne nous serait en effet pas possible de nous rendre à un Grenelle dont les principales questions auraient déjà connu une réponse négative de votre part. Selon nous, un Grenelle de l’Environnement est un évènement historique qui doit être une opportunité à saisir pour mettre sur la table des négociations l’ensemble des controverses environnementales et tenter, autant que faire se peut, d’y apporter des réponses acceptables et acceptées par les parties prenantes.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, nous vous prions de bien vouloir accepter, Monsieur le Président de la République, l’expression de nos sentiments respectueux.

Contact presse :
Stéphen KERCKHOVE – Agir pour l’Environnement - Tél. 01.40.31.02.99 – 06.82.988.599

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre