Agir pour l'Environnement - 11 juin 2004

Lancement de la campagne "Déchets ménagers : Mieux vaut prévenir que guérir !"


Quelques mois avant la présentation du projet de loi sur les déchets annoncé par Serge Lepeltier, Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable, quelques semaines avant que les industriels et distributeurs achèvent les négociations concernant la réduction des sacs de caisses et de courriers non sollicités, Agir pour l’Environnement, en partenariat avec une quinzaine d’associations, lance une nouvelle campagne de mobilisation citoyenne intitulée « Déchets ménagers : mieux vaut prévenir que guérir ! ».

Alors que la production des déchets ménagers est en constante augmentation, que leur gestion dispendieuse est d’une efficacité contestable, que des milliers de décharges illégales ainsi que les 127 incinérateurs français rejettent des substances nocives pour la santé et l’environnement tout en contribuant au dérèglement climatique, la prévention de la production et de la toxicité des déchets ménagers est indispensable !

Diffusée à plus de 50.000 exemplaires, cette campagne de mobilisation citoyenne se déroulera jusqu’en mai 2005 et cible le Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable, les Conseils généraux, ainsi que les groupes industriels et les distributeurs. La campagne « Déchets ménagers : mieux vaut prévenir que guérir ! » se fixe cinq objectifs principaux :

  1. La définition d’objectifs précis et budgétés de prévention de la production et de la toxicité des déchets, dans le cadre de la loi sur les déchets et des plans départementaux d’élimination des déchets ménagers et assimilés ;
  2. Une fiscalité verte défavorable au sur-emballage, aux produits jetables et aux produits toxiques pour la santé et l’environnement ;
  3. La fermeture des décharges illégales ;
  4. Un moratoire sur la construction de tout nouvel incinérateur ;
  5. Le soutien et le renforcement du programme européen REACH de réforme de la réglementation chimique.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre