Agir pour l'Environnement - Priartém - 20 juin 2008
Téléphonie mobile et risques sanitaires
L’Académie de médecine ou la Comédie du charlatan !


Paris, le 20 juin 08 : Suite à l’appel des 20 cancérologues s’inquiétant publiquement et ouvertement des risques sanitaires liés à une exposition précoce et prolongée aux champs électromagnétiques de la téléphonie mobile, l’Académie de médecine a décidé de sortir de sa réserve pour soutenir l’industrie du mobile.

L’Académie de médecine confirme ainsi les errements scientistes qui ont pu déjà lui être reprochés, un certain nombre de précédents prouvant un parti-pris résolument favorable aux lobbys industriels au mépris de positions scientifiques rigoureuses.

L’Académie de médecine n’hésite pas à remettre en cause le protocole du programme Interphone, grand programme épidémiologique coordonné par le Centre international de Recherche sur le Cancer, laboratoire de recherche de l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette mise en cause sommaire n’est bien évidemment absolument pas argumentée scientifiquement.

Dans sa volonté manifeste d’imposer le primat technoscientifique – et ce quelles qu’en soient les conséquences sanitaires -, l’Académie de médecine, dernier bastion de l’absolutisme scientiste, n’hésite pas à porter le discrédit sur des institutions internationales qui ont le démérite de publier les résultats d’enquêtes épidémiologiques démontrant un lien de causalité entre une exposition prolongée aux champs électromagnétiques du mobile et l’apparition de certains types de cancers.

Agir pour l’Environnement et Priartém dénoncent cette action de communication dont l’objet semble bien éloigné des préoccupations de santé publique et dont l’Académie de médecine ne sort pas grandie.

Contact presse :
> Stéphen KERCKHOVE – Délégué général d’Agir pour l'Environnement - Tél. 01.40.31.02.99
> Janine LE CALVEZ – Présidente de Priartém - Tél. 01.42.47.81.54


> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre