Agir pour l'Environnement - Priartém - InfoPresse datée du 14 janvier 2009
Selon une « étude » allemande, les portables ne sont pas de dangereux… quant ils ne sont pas ou peu utilisés !

Paris, le 14 janvier 2009 : Une étude de l'université de Munich révélée lundi 12 janvier 2009 par l'Office fédéral allemand pour la protection contre les radiations (BfS) conclut à l'absence de danger du portable pour les jeunes après une exposition d'une seule journée.

Agir pour l'Environnement et Priartém s'interrogent sur l'objet même d'une étude qui tente de démonter un effet potentiel à l'aide d'une exposition si réduite dans le temps. Alors même que l’interrogation porte sur les effets à long terme du portable, notamment pour les utilisateurs précoces, on tente de venir nous rassurer à l’aide d’étude portant sur une heure d’utilisation. Ce genre d'études dont on mesure bien la finalité en termes de communication est la négation même de toute projection dans le temps.

Favorables à la bonne gestion des deniers publics et afin d'éviter de mener des études qu'elles jugent totalement superfétatoires, les associations annoncent d'ores et déjà et avant même que l'Université de Munich n'ait mené d'études que la non-utilisation du portable provoque un non effet sur la santé.

Au lieu de mener des études qui font encore défaut sur les effets des multi expositions ou sur ceux des expositions chroniques à faible dose, certaines équipes semblent privilégier la « lapalissade scientifique » dont la vocation à peine voilée est de rassurer.

Dans l'attente de la publication des résultats du grand programme Interphone mené dans le cadre de l'Organisation Mondiale de la Santé, les associations appellent les autorités publiques à agir afin de réduire les expositions chroniques auxquelles sont soumis des utilisateurs de plus en plus jeunes.

Contact presse :
> Stéphen KERCKHOVE –Agir pour l'Environnement - Tél. 01.40.31.02.99
> Janine LE CALVEZ – Priartém - Tél. 01.42.47.81.54




> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre