Agir pour l'Environnement - 27 janvier 2005

Nouveau record de consommation électrique :
A quand une véritable politique de maîtrise de l’énergie ?!

 

Paris, le 27 juin 2005 : RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité et filiale d’EDF, vient d’annoncer, par voie de communiqué de presse, un record de consommation électrique s’établissant à plus de 84.000 mégawatts. Ce record a eu lieu mercredi 26 janvier vers 19h. Bien que ce pic de consommation ait été prévisible, aucune action spécifique n’a été engagée pour lisser la consommation, évitant par là même le recours aux vieilles centrales les plus émettrices de gaz à effet de serre.

La puissance électrique installée en France est d’environ 114 500 MWe dont 63 000 MWe délivrés par des centrales nucléaires. La France a donc une capacité électrique installée excédant de 30.000 MW sa consommation maximale réelle !

Agir pour l'Environnement constate pourtant avec inquiétude la progression de la consommation électrique de plus de 2% sur un an. Le Gouvernement français semble regarder en spectateur l’évolution de la consommation électrique du pays sans réelle ambition politique en matière de maîtrise de l’énergie.

Alors que la Loi d’Orientation sur l’Energie érige la Maîtrise de l’Energie au rang de priorité, il n’existe aucune campagne étatique visant à stabiliser puis réduire durablement la consommation d’électricité. Agir pour l’Environnement ne peut imaginer que cette carence de l’Etat soit à mettre en parallèle avec sa volonté de relancer l’EPR, légitimant a posteriori une croissance des besoins de production électrique.

La dynamique doit impérativement être inversée, y compris chez le gestionnaire du réseau de transport d’électricité. Se féliciter, comme le fait en filigrane RTE, des records de consommation, revient à s’inscrire dans une logique productiviste du « toujours plus », logique très prégnante dans les politiques énergétiques françaises.

Face à ce constat, Agir pour l’Environnement invite RTE à communiquer également sur les records de maîtrise de l’énergie en inversant la logique des choses. A quel moment les Français ont-ils réussi à baisser leur consommation, à quel moment ont-ils réussi à économiser des ressources naturelles rares et précieuses ? Grâce à cette évolution, RTE regarderait d’un œil différent les investissements à effectuer pour maîtriser l’énergie, et ce afin d’éviter d’engager des sommes considérables dans de nouvelles lignes THT, drainant la surproduction électrique française à l’étranger.


> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre