Agir pour l'Environnement - 02 mai 2005

Nouveau creux de consommation électrique en France dimanche 1er mai à 6h45 :
Jour férié pour le nucléaire ?!

 

Paris, le 02 mai 2005 : Le jour précédant le passage de la Loi d’Orientation sur les Energies en deuxième lecture au Sénat, la France a, de nouveau, franchi un nouveau creux de consommation (source : www.rte-france.com).

Avec une puissance appelée d’à peine 33.479 MW le 1er mai à 6h45 (pour une capacité de production française totale supérieure à 100.000 MW !), notre pays montre une nouvelle fois à quel point la politique énergétique française repose sur des moyens de production excédentaire. Le surdimensionnement des moyens de production électrique tient lieu de politique industriel faisant fi de la demande des consommateurs/usagers.

Alors que les deux tiers de nos moyens de production sont inutiles ponctuellement ce 1er mai, et qu’un tiers l’est conjoncturellement (14% d’électricité exportée à bas prix, 10% de perte en ligne le long des lignes très hautes tension, autoconsommation électronucléaire visant à enrichir le combustible…), les parlementaires privilégient encore et toujours le relance du nucléaire, ajoutant de la surproduction à la surproduction.

En marginalisant le développement des énergies renouvelables tout en occultant l’intérêt indéniable de la maîtrise de l’énergie, les parlementaires se risquent, une nouvelle fois, à privilégier le dogme nucléairocrate à la réalité de la consommation française.

En date du 1er mai durant toute la journée, la totalité des centrales nucléaires a été inutile pour assurer la consommation électrique française. Preuve qu’en répartissant mieux les consommations électriques sur 24 heures tout en maîtrisant globalement l’énergie consommée, il est possible de réduire fortement l’addiction française au nucléaire.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre