Agir pour l'Environnement - 14 juin 2006
Enquête publique EPR/Flamanville : Le gouvernement choisit l’EPReuve de force !


Paris, le 14 juin 2006 : A la veille de l’ouverture de l’enquête publique relative à la construction potentielle d’un nouveau réacteur EPR à Flamanville (50), l’association Agir pour l'Environnement dénonce l’EPReuve de force engagée par le Gouvernement qui mélange vitesse et précipitation.

L’enquête publique, circonscrite à la période estivale et limitée dans l’espace aux seules 19 communes avoisinant le projet EPR, est à ce jour une caricature de procédure administrative qui ne manquera pas d’être contestée. En lieu et place d’une véritable consultation nationale abordant les enjeux énergétiques de la France en matière de maîtrise de l’énergie et de développement des énergies renouvelables, le Gouvernement impose des choix arbitraires à mille lieues des véritables besoins.

Après un débat public asphyxié entre le secret commercial imposé par EDF et le secret militaire imposé par la DST, cette enquête publique se résume à une procédure minimaliste de pure forme. Force est de constater que cette logique jusqu’au boutiste dictée par le lobby nucléaire devrait, durant cette enquête publique, déboucher sur une mobilisation citoyenne protéiforme visant à en contester la validité fictive.

Agir pour l'Environnement diffusera 40.000 exemplaires d’une Alerte –nouveau document de campagne- intitulé « Nucléaire : une EPReuve de force ! » dont l’ambition est de faire pression sur le commissaire enquêteur en lui rappelant qu’en l’état actuel des choses, cette enquête publique ne pourra être légitime car trop limitée dans le temps et dans l’espace. Chaque adhérent d’Agir pour l'Environnement se verra proposer une carte postale à renvoyer au Commissaire enquêteur afin que ce dernier inscrive officiellement sur le registre public l’opposition formelle et individuelle des milliers de citoyens réclamant une autre logique énergétique. L’association vérifiera par la suite l’intégralité de la liste des noms inscrits sur le registre de l’enquête publique.

Devant ce qui apparaît une nouvelle fois comme un coup de force, Agir pour l'Environnement dénonce le double discours du Gouvernement, qui le jour de l’ouverture de cette enquête publique, interviendra par la voix de ses Ministres de l’industrie et de l’écologie, dans le cadre du salon professionnel des énergies renouvelables pour venter les mérites des renouvelables, bonne conscience virtuelle d’un Gouvernement pronucléaire !

> Pour télécharger l’Alerte n°2 : www.agirpourlenvironnement.org/pdf/alerteepr.pdf

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre