Agir pour l'Environnement - 24 juillet 2006
Maîtrise de l'énergie : Des ministres inactifs... et radioactifs !


Paris, le 24 juillet 2006 : Au lieu de constater la faillite du système nucléaire français, le Gouvernement octroie généreusement à EDF des « dérogations permanentes » permettant au lobby nucléaire de rejeter dans les fleuves de l'eau à une température supérieure à celle prévue par la réglementation en vigueur. Cette mesure « exceptionnelle » -qui revient à chaque nouvelle vague de chaleur !- va permettre à EDF de refroidir ses centrales nucléaires tout en réchauffant un peu plus l'écosystème.

Une nouvelle fois, le lobby nucléaire obtient une réglementation sur mesure dont les conséquences sur l'environnement seront évaluées a posteriori par le lobby lui-même, sans véritable étude d'impact préalable.

Alors que le système électrique français reposant très majoritairement sur le nucléaire peine à répondre à une demande moyenne journalière d'à peine 42.000 MW, le Gouvernement tente d'imposer, à l'aide d'une enquête publique frelatée, un nouvel EPR, ajoutant de l'insécurité nucléaire à l'insécurité nucléaire. Force est de constater que le système électrique français, faute de diversification, n'est pas à même de répondre à une demande relativement modeste.

Agir pour l'Environnement s'interroge sur l'absence sidérale du Gouvernement en matière de politique de maîtrise de l'énergie. Pas l'ombre d'une prise de position invitant les concitoyens à réduire leur consommation aux heures de pics de consommation, à savoir entre 12h et 13h.

Agir pour l'Environnement invite chaque citoyen à faire preuve de responsabilité en reportant, autant que faire se peut, certains usages énergétivores, notamment en éteignant les appareils en veille, lampes, ordinateurs et en limitant le recours au sèche linge inutile par ces temps de canicule.

Agir pour l'Environnement interpelle également les collectivités locales pour que ces dernières imposent aux afficheurs d'éteindre les panneaux publicitaires éclairés et mouvant dont la consommation électrique avoisine la consommation de deux à trois familles de 4 personnes.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre