Agir pour l'Environnement - 04 septembre 2006
Nucléaire / EPR : La rupture dans la continuité ?


Paris, le 04 septembre 2006 : Agir pour l'Environnement prend acte des déclarations de Nicolas SARKOZY, en faveur d’une rupture politique en France. Cette rupture politique ne peut être un argument publicitaire et doit donc se traduire politiquement.

Agir pour l'Environnement attend donc avec impatience une rupture en matière de politique énergétique qui prendrait l'exact contre-pied des positions défendues par l'ancien ministre de l'Economie, Nicolas SARKOZY, qui en 2004, plaidait à la tribune de l'Assemblée nationale en faveur de la construction d'une nouvelle centrale nucléaire, dite EPR. L'association espère donc que Nicolas SARKOZY, candidat à la présidentielle de 2007 détricotera attentivement ce que SARKOZY Nicolas a réalisé en tant que ministre de l'économie.

Entre rupture et schizophrénie, il existe une différence ténue parfois difficile à saisir. En tout état de cause, Agir pour l’Environnement réclame la suspension sine die des travaux de la construction de l’EPR à Flamanville, qui ont débuté alors même que l’avis du Commissaire enquêteur n’a pas été rendu !

Contact presse :
Stéphen KERCKHOVE – Délégué général d’Agir pour l'Environnement
Tél. 0140310299 / 0673413062

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre