Agir pour l'Environnement - 03 juillet 2008
A l’occasion des soldes, le VRP du lobby nucléaire -également Chef de l’Etat- vous offre deux EPR supplémentaires !


Paris, le 3 juillet 2008 : Alors que la France vient de prendre la présidence de l’Union européenne pour un semestre et doit à ce titre faire aboutir un paquet énergie dans lequel est inscrit un objectif de 20% d’énergies renouvelables à échéance 2020, le président de la République s’apprête, à l’occasion d’un déplacement au Creusot (71), à annoncer le lancement d’un ou deux nouveaux EPR.

Cette annonce franco-française interroge sur le sens que compte donner le Chef de l’Etat à sa présidence de l’Union européenne. Faut-il en déduire que « la politique européenne de l’énergie qui passe par le développement des énergies renouvelables ne s’appliquerait pas à la France ? » Ajouter de la surproduction électronucléaire à la surproduction électronucléaire déjà existante ne nous permettra pas ni d’atteindre nos objectifs en matière d’énergies renouvelables, ni de faire rouler les automobiles.

Alors même qu’EDF s’oppose directement à la construction de nouvelles centrales, jugeant la surcapacité électrique française largement suffisante pour répondre à la demande, l’entêtement du Chef de l’Etat semble dicté par des impératifs purement financiers à mille lieux de toutes justifications énergétiques. Avant de céder Areva au secteur privé, Nicolas Sarkozy semble enclin à vouloir gonfler la dote de la mariée en lui assurant un carnet de commandes garni. Faute de succès à l’international, la France orchestre donc une opération financière discutable visant à augmenter artificiellement la valeur d’Areva.

Pour Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement, « le débat énergétique mérite mieux qu’un débat idéologique dicté par des impératifs purement financiers qui ne répondra ni aux enjeux énergétiques ni à la crise climatique ».

Contact presse :
Stéphen Kerckhove – Agir pour l’Environnement – Tél. 01.40.31.02.99

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre