Agir pour l'Environnement - 26 mars 2009
Sondage exclusif BVA/APE - Formule 1 : Pour 68% des Français, la construction d’un nouveau circuit de Formule1 n’est pas compatible avec le développement durable


Paris, le 26 mars 2009 : A l’occasion du lancement d’une nouvelle campagne d’Agir pour l’Environnement intitulée « Formule1 : Le début de la Flins ? » et à quelques heures du départ du premier grand prix de F1 de la saison à Malbourne (Australie), Agir pour l’Environnement publie les résultats d’un sondage exclusif réalisé par l’institut BVA relatif à l’opinion des Français à l’égard de la construction potentielle d’un nouveau circuit de Formule1 en banlieue parisienne.

Selon ce sondage exclusif, pour 68% des Français, la construction d’un nouveau circuit de Formule1 en France n’est pas compatible avec les enjeux de développement durable. Pour Agir pour l’Environnement, « malgré un lobbying particulièrement intense mené par certains élus locaux, il apparaît donc clairement que les Français demeurent hostiles au développement de projets d’infrastructures inutiles, couteuses et polluantes ».

Il est à noter que les habitants de la région Ile de France ne font pas exception à cette opposition puisque 65,2% des franciliens ne considèrent pas ce projet de circuit comme compatible avec les enjeux de développement durable. Seuls 11,3% des sondés franciliens expriment un soutien franc et massif à ce projet de circuit de F1.

A l’heure où les élus locaux des Yvelines mènent un combat d’arrière garde pour accueillir un nouveau circuit de Formule1, Agir pour l’Environnement constate avec colère à quel point certains élus locaux demeurent prisonnier des vieux schémas industriels.

Alors que le grand public attend désormais des constructeurs automobiles qu’ils optent massivement pour des investissements écologiques débouchant sur des véhicules peu polluants et peu émetteurs de CO2, les élus des Yvelines livrent une bataille d’un autre âge en faveur d’automobiles énergivores et climaticides.

Pour Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement, « à l’instar des formules1, les élus de Flins et des Mureaux –en soutenant des projets anachroniques- semblent tourner en rond, prenant ainsi le risque d’une sortie de piste démocratique prématurée. »

Dans le cadre de la campagne « Formule1 : le début de la Flins ? », un débat public est organisé lundi 30 mars 2009 à partir de 19h en Mairie du 2è en présence de Jacques Boutault, Mairie du 2e arrondissement parisien, des représentants d’Agir pour l’Environnement, de Vélorution, du Collectif « Flins sans F1 », de la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique, de l’Association pour un Contrat Mondial de l’Eau et du Réseau Action Climat France.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre