Agir pour l'Environnement - 16 avril 2009
Formule1 dans les Yvelines : De l’eau dans le gaz ou du gaz dans l’eau ?

Paris, le 16 avril 2009 : Les récentes prises de position publiques du Ministre de l’Ecologie s’opposant à la construction d’un nouveau circuit de Formule1 à Flins dans les Yvelines ont eu l’effet d’une bombe à retardement.

Depuis l’annonce télévisée du Ministre de l’Ecologie annonçant que le projet de circuit de Formule1 à Flins n’était plus d’actualité, le Président du Conseil général des Yvelines active ses dernières cartes ministérielles en tentant d’obtenir un soutien du sous-secrétaire d’Etat aux Sports. Selon Agir pour l’Environnement, « Le projet de circuit de Formule1 dans les Yvelines fait déjà du bruit… au sein du Gouvernement ».

Ce circuit illustre, avec cette passe d’arme ministérielle, une ligne de fracture opposant celles et ceux qui parlent d’écologie pour verdir un discours « autocentré » à celles et ceux qui tentent de s’extirper d’une pensée industrielle unique.

Si ce circuit de F1 obtenait un soutien du Gouvernement, contre l’avis du Ministre de l’Ecologie, Agir pour l’Environnement constaterait le mort clinique du Grenelle de l’environnement qui ne ferait définitivement plus illusion pour personne.

La crise actuelle qui secoue le secteur de l’automobile doit trouver des solutions novatrices reposant sur une mobilité durable qui ne peuvent passer par la construction d’infrastructures de prestige qui ne feraient que proroger un modèle industriel énergivore, climaticide et pour tout dire dépassé.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre