-Communiqué de presse du 04 novembre 2003-
Publicité pour la climatisation et les 4x4 : Ca suffit !


Lancement de la campagne " La pub véhicule un message polluant… ! "
www.anti4x4.net

Paris, le 04 novembre 2003 : A l'occasion du lancement de la campagne " La publicité véhicule un message polluant… ! ", Agir pour l'Environnement en partenariat avec Attac, Greenpeace, le RAC, Paysages de France, RAP, la Fnaut, les Amis de la Terre, Casseurs de pub, la Ligue de l'enseignement, Action Consommation… a interpellé les ministres des Transports, de l'Ecologie et le secrétaire d'état à la Consommation afin qu'ils s'attachent à rapidement interdire les publicités au contenu délibérément anti-écologique.

Alors que le dérèglement climatique fait déjà ressentir ses effets catastrophiques partout sur la planète, la publicité prolonge cette spirale infernale en vantant les mérites de 4x4 à usage urbain, surpuissants et climatisés, dont la consommation croît aussi vite que le nombre de panneaux publicitaires affectés à leur promotion.

Afin de lutter efficacement contre le dérèglement climatique, une information claire relative aux consommations et aux émissions de CO2 et fluides frigorigènes hydrofluorocarbones par le biais d'un étiquetage précis (de A à G) doit être apposée sur tous les véhicules et publicités afférentes. Ces informations doivent intégrer les consommations moyennes en milieu urbain, climatisation en fonctionnement, de façon à ne pas minorer l'impact de telle ou telle option énergétivore. A partir de cet étiquetage, une taxe dissuasive proportionnelle aux émissions de gaz à effet de serre, type vignette, devra frapper les véhicules classés dans les catégories D, E, F et G.

L'ensemble des véhicules à quatre roues motrices doivent immédiatement être surtaxés et interdits des centres urbains. Les dix 4x4 les plus vendus en France émettent en moyenne 350g de CO2 par kilomètre. En fin de vie, les 75.000 véhicules à quatre roues motrices vendus en 2003 auront rejeté plus de 5 millions de tonnes de CO2 dans notre atmosphère ! La climatisation, qui équipe d'ors et déjà 3 véhicules sur 4, risque d'induire une augmentation supplémentaire de 35% de la consommation en zone urbaine. Le laissé faire actuel du Gouvernement est inconséquent et reflète un véritable double langage que les associations dénoncent ! Quand la maison brûle, il est irresponsable de jeter de l'essence sur les flammes en espérant éteindre l'incendie…

Les partenaires de la campagne " La pub véhicule un message polluant… ! " réclament la publication immédiate du décret (prévu à l'article L.224-1 du Code de l'Environnement) prévoyant " les conditions de limitation de la publicité ou des campagnes d'informations commerciales relatives à l'énergie ou à des biens consommateurs d'énergie lorsqu'elles sont de nature à favoriser la consommation d'énergie". Ce décret devrait être publié depuis plus de 8 ans ! ! !

Cette campagne est constituée d'un quatre pages et de cartes postales à envoyer aux Ministres des Transports, de l'Ecologie et au Secrétaire d'Etat à la Consommation. Elle est éditée à 60.000 exemplaires qui seront diffués dans les réseaux associatifs d'ici la fin de l'année.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre