Agir pour l'Environnement - 17 mars 2004

Cinq affiches contre l'omniprésence publicitaire
Visualiser les 5 affiches antipublicitaires et consulter le programme de la soirée antipublicitaire du 18 mars 2004

Paris, le 17 mars 2004 : Cinq messages antipublicitaires sont affichés sur les murs de la station de métro Belleville du 17 au 31 mars 2004.

Faisant suite aux actions antipublicitaires qui ont animé ces derniers mois les couloirs du métro parisien, cette campagne d'expression citoyenne est un moyen supplémentaire pour inciter la RATP et MétroBus à engager dès à présent le débat qui s'impose vis à vis de l'omniprésence publicitaire dégradant l'espace public. L'impossibilité de se soustraire à cette agression publicitaire doit conduire la RATP à diviser par deux l'espace affecté à la publicité et mieux contrôler le contenu des publicités restantes.

La récente opération de communication de MétroBus et de la RATP " offrant " 47 espaces de libre expression n'est pas satisfaisante puisque son caractère limité dans le temps et l'espace ne semble être qu'un ultime moyen de détourner l'attention des usagers des transports. La liberté d'expression ne peut en aucun cas être circonscrite en un lieu et un temps donné en fonction d'intérêts purement marchands. La RATP et MétroBus doivent envisager dès à présent la mise à disposition de 1000 espaces de libre expression pérennisés dans le temps et dans l'espace.

Il est par ailleurs paradoxale que la RATP et MétroBus puissent tenter, par cette opération de communication, de répondre maladroitement aux questions posées par les 62 barbouilleurs tout en les assignant devant le Tribunal de Grande Instance de Paris. Agir pour l'Environnement réclame l'arrêt des poursuites engagées à l'encontre des 62 militants antipublicitaires qui ont le mérite d'oser contester la privatisation rampante de l'espace public par la publicité.

Parce que la qualité du cadre urbain est un élément essentiel pour améliorer l'attrait des transports publics, la RATP doit prendre conscience que l'agression publicitaire est un frein à son développement.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre