Agir pour l'Environnement - 15 septembre 2009
Publicité et environnement : Entre autocontrôle et autosatisfaction !
Partager


Paris, le 15 septembre 2009 : Alors que l’Etat, l’Ademe et les professionnels de la publicité s’apprêtent à tirer un premier bilan des engagements pris dans le cadre de la « charte pour une publicité éco-responsable », Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement regrette que « l’action de l’Etat se résume à tirer, une fois l’an, un bilan de son inaction en matière de contrôle de la publicité ».

La liberté laissée aux publicitaires de s’autocontrôler débouche régulièrement sur la diffusion de publicités faussement écologiques. La somme des exemples de greenwasching devrait amener l’Etat à mieux se faire respecter et mettre un terme aux discours lénifiants qui fleurent bon l’autosatisfaction.

Pour Yannick Vicaire, chargé Transports/Climat à Agir pour l’Environnement, « lorsque les professionnels de la publicité optent pour un autocontrôle inopérant, l’Etat sombre dans une autosatisfaction inacceptable. » Pour l’association, « l’absence de sanctions alliées à un autocontrôle laxiste est une invite faite au petit monde de la pub à ne pas respecter des engagements, fussent-ils virtuels et peu contraignants. »

Le secteur des transports est particulièrement visé puisque un certain nombre de constructeurs automobiles cherchent à surfer sur la vague écologique en survalorisant une image verte peu conforme à la réalité. BMW, Audi, Mercedes, Peugeot… et même le groupe de BTP Vinci qui n’a pas hésité à considérer l’A19 comme une éco-autoroute… Pire, à l’heure où le ministre de l’Ecologie fait un premier bilan de sa « charte pour une publicité éco-responsable », le groupe APRR n’hésite pas à considérer, au travers d’un communiqué de presse, l’autoroute A39 comme une « autoroute verte » ! Rien de moins !!!

Constant l’échec de cet autocontrôle, Agir pour l’Environnement appelle le ministère de l’Ecologie à sortir du règne institutionnalisé du juge et parti en matière publicitaire. Il est grand temps que l’Etat se fasse respecter en créant une haute autorité indépendante de la publicité encadrant strictement et avant toute diffusion, les publicités.


> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre