A propos

Le blog d'Agir pour l'Environnement recense toutes les actualités liées à l'association et ses campagnes.

Le Courriel'Action

Pour recevoir nos actions : Pétitions en ligne, Cyber actions, Happening, Cartes pétition, Manifestations, etc.

Recevoir nos actions

Suivre l'actualité

Comme des milliers d'autres personnes, suivez l'actualité de l'association et de ses actions.

S'abonner par email S'abonner par RSS Suivre sur Facebook Suivre sur Twitter

Campagne carte pétition en cours

La campagne Faites les BZZZ pour les insectes pollinisateurs, éditée à 25000 exemplaires, a été initiée par quatre partenaires afin d'inciter les citoyens à semer des graines mellifères pour sauver les insectes pollinisateurs. Cette campagne a débuté le 15/06/2017 et devrait se clore, temporairement le 15/10/2017.

Faites un don

Notre indépendance et nos actions de mobilisation ont un prix, votre soutien.

Faire un don

Précarité énergétique : Le vrai « coup » du nucléaire

30/04/2013

Selon le baromètre Powermetrix-AFP, plus de 6 millions de français, soit environ 11% de la population, éprouveraient des difficultés à payer leur facture d'électricité.

alt

par Stéphen Kerckhove, délégué général d'Agir pour l'Environnement

Selon le baromètre Powermetrix-AFP, plus de 6 millions de français, soit environ 11% de la population, éprouveraient des difficultés à payer leur facture d'électricité.

Cette étude est un démenti cinglant apporté à tous ceux qui ne cessent de vanter les mérites d'un nucléaire peu « coûteux ». En effet, parallèlement au développement du nucléaire, la France a implicitement fait le choix d'un gaspillage énergétique institutionnalisé reposant tout à la fois sur le chauffage électrique et la construction de « passoires thermiques ».

Afin d'écouler la surproduction électrique d'origine nucléaire, la France a incité propriétaires et locataires à recourir à des chauffages électriques inefficaces énergétiquement et coûteux à l'usage. C'est ainsi tout le paradoxe de la politique énergétique française que de proposer un kWh peu coûteux mais une facture prohibitive. Unitairement, le kWh est effectivement l'un des moins chers d'Europe (en faisant abstraction des externalités négatives comme la probabilité d'une catastrophe, le coût de gestion des déchets et de démantèlement des centrales...) mais l'usage du chauffage électrique dans des habitations peu ou mal isolées entraîne des surcoûts laissés à la charge de locataires exposés à une précarité énergétique de plus en plus aiguë. La facture électrique payée par les consommateurs français est de 30% à 50% plus élevée que celle réglée par les allemands ou les italiens !

L'injustice sociale se nourrit ainsi du gaspillage énergétique. Il est grand temps de remettre au goût du jour une politique vertueuse dont l'ambition ne serait plus d'assurer des débouchés à l'opérateur énergétique historique mu par une avidité financière inacceptable. In fine, ce sont les précaires qui paient la note des errements de la politique nucléaire française.

Double, triple et quadruple peine !

Relégués dans des banlieues dortoirs mal desservies en transport en commun, ces locataires et propriétaires exposés à cette précarité énergétique doivent également s'acquitter de factures de carburant en constante augmentation pour accéder à une mobilité minimale.

Logement et transport sont les deux faces d'une même pièce où se joue une certaine vision de l'équité sociale et écologique. Parce que l'énergie a un prix, qu'à l'avenir, il est très probable que ce coût ira croissant, il est plus qu'urgent d'adopter un vaste plan de sobriété et d'efficacité énergétique appréhendant de façon cohérente l'habitat et la mobilité.

Parce que chacun peut constater la très grande interdépendance entre le nucléaire, le chauffage électrique et la précarité énergétique, il est plus qu'urgent d'interdire le recours à ce moyen de chauffage tout en menant à bien un vaste plan d'isolation des bâtiments anciens en ciblant en priorité les passoires thermiques.

Soutenez Agir pour l'Environnement en adhérant à l'association

--

Pour ne rien manquer d'Agir pour l'Environnement et ses actions, comme plusieurs dizaines de milliers d'autres citoyens :

--

Diffuser cet article :

Agir Pour l'Environnement - 2 rue du Nord - 75018 Paris - Tel : 01.40.31.02.37