Visuel Campagne Bioetrlocal Agirpourlenvironnement Adobestock Lily Leger

Du bio et local dans les cantines, c'est possible!

Farmer hands holding wooden box with different vegetables

Depuis de nombreuses années, Agir pour l'Environnement se bat pour un changement du modèle agricole actuel basé sur l'utilisation massive de produits chimiques. Ce nouveau modèle plus respectueux de l'environnement et de la santé s'appuie sur l'agriculture biologique, actuellement pratiquée par plus de 40 000 agriculteurs en France. L'introduction de produits issus de l'agriculture biologique en restauration collective constitue une opportunité pour à la fois améliorer la qualité des repas et soutenir le développement de l'agriculture bio en trouvant de nouveaux débouchés, voire inciter un certain nombre d'agriculteurs conventionnels à se convertir. Rappelons que la restauration collective publique représente un enjeu de taille: chaque année 7 millions de Français prennent 3 milliards de repas dans 80 000 restaurants collectifs (cantines scolaires de la crèche à l'université, hôpitaux, EHPAD, restaurants administratifs, ...). Cet objectif est désormais inscrit dans la loi depuis 2018 avec effet au 1er janvier 2022.

Pourquoi cette campagne ?

Les indicateurs existants (Observatoire national de la restauration collective bio) ne sont pas bons quant au respect de la loi au 1er janvier 2022 par les acteurs concernés et notamment les collectivités locales et les établissements médicaux-sociaux. Même si quelques collectivités ont fait un effort important en allant au-delà des objectifs de la loi avec 50 à 100% de produits bio dans les cantines scolaires, la part de bio se situerait en moyenne entre 4 et 8% selon le type d'établissement. Une mobilisation citoyenne forte sera donc encore nécessaire pour que dès cette année l'Etat mette en place un accompagnement financier et technique conséquent pour assurer la transition des cantines et donc le respect de la loi EGAlim.

Objectifs

Après avoir obtenu gain de cause en 2018 en inscrivant dans la loi EGAlim l'obligation d'atteindre au moins 20% de produits issus de l'agriculture biologique dans la restauration collective publique pour le 1er janvier 2022, le risque est ...


Nos résultats

Grâce à une forte mobilisation citoyenne depuis 2016 rassemblant à la fois des associations et plus de 200 000 personnes ayant interpellé leur député et plusieurs ministres, nous avons pu franchir une première étape en 2018 avec l'inscription dans la loi EGAlim d'un objectif obligatoire d'au moin...

Historique de la campagne


Communiqués de presse


Actions


ENJEUX - Plus de BIO dans les hôpitaux et les EHPAD !

Agir

Ressources


Dépliant - Du bio et local pour les vieux et les malades

Retrouvez les enjeux de la campagne et partagez le dépliant de mobilisation citoyenne.


Paroles de résidents, paroles de résistants

97 témoignages de personnes résidentes d’EHPAD, âgées de 59 à 99 ans, accompagnées par les Petits Frères des Pauvres, ont été recueillis dans toute la France entre avril et septembre 2018.


Le blog de Jacques Caplat "Changeons d'agriculture"

Blog de Jacques Caplat, agronome, anthropologue et secrétaire général d'Agir pour l'Environnement sur l'actualité de la bio.


Bilan des états généraux de l'alimentation

Les principales ambitions du quinquennat pour la transition sociale et écologique du système agroalimentaire sont à la dérive ! La loi EGalim est définitivement enterrée deux ans après sa promulgation. Découvrez le BILAN publié par un collectif de 28 syndicats et associations, parmi lesquelles Agir Pour l'Environnement.