Bilan électrique RTE : une augmentation de la consommation toujours aux abonnés absents

Communiqués de presse

Le Réseau de Transport d'Électricité (RTE) vient de dévoiler son bilan électrique 2023, révélant que la consommation d'électricité brute a atteint les 438,7 TWh, marquant ainsi son niveau le plus bas depuis 2002.

En effet, on remarque une baisse de 14,6 TWh d'une année sur l'autre et de 32,9 TWh en deux ans, soit une chute de près de 7% de la consommation hexagonale.

Cette consommation électrique est très en deçà des prévisions annoncées par RTE en 2023 qui tablait, à grand renfort de communiqués et de rapports, sur une consommation électrique annuelle en France comprise entre 580 et 640 TWh d'ici à 2035.

Il serait nécessaire que la France voit sa consommation augmenter de 16,775 TWh par an pendant douze ans pour atteindre les 640 TWh ; un scénario qui semblait être le favori de RTE. Une telle augmentation n'a jamais été atteinte, même pendant les Trente Glorieuses, période bénie du gaspillage électrique et des passoires énergétiques.

Les erreurs répétées du Réseau de Transport d'Électricité ont conduit le gouvernement à envisager la construction de 14 nouveaux réacteurs EPR, nous entraînant ainsi dans une stratégie énergétique au cours de laquelle il sera difficile de faire marche arrière.

Agir pour l'Environnement invite RTE à revoir ses scénarios en tenant davantage compte des prévisions de sobriété, de l'adoucissement des températures dû au changement climatique et de la crise énergétique actuelle.